« Ta parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier. »

(Psaume 119:15)

 

La Parole n’est pas un tweet

 

 

140 signes pour gouverner le monde. C’est la méthode du nouveau président des Etats-Unis d’Amérique. Un tweet pour dénoncer, un tweet pour annoncer, un autre pour faire mal ou alors pour rassurer. En quelques mots tout est dit, pas de nuance, pas de doute, c’est la « vérité » (du moment !).

La parole de Dieu n’est pas un tweet. 140 signes ne suffisent pas pour exprimer le message de Dieu, l’évangile ne se laisse pas simplifier ainsi. Bien sûr on peut dire en une petite phrase : « Dieu est amour », ou : « Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. » Ou encore : « Qui a vu le Fils a vu le Père ». Le message de Dieu et du Christ est clair, simple et compréhensible, mais il n’est pas simpliste, ni réducteur. Le message de Dieu n’est pas compliqué, mais il est complexe, adapté à notre monde et à nos réalités qui sont riches, variées, complexes, multiples.

La parole de Dieu n’est pas un tweet et Dieu n’est pas un président qui du haut de sa tour d’ivoire envoie des messages tous azimut pour ainsi asseoir son pouvoir. Car Dieu est précisément descendu de son ciel et de son nuage pour venir à la rencontre des humains, apporter une parole de vie, un évangile qui signifie la bonne nouvelle pour tous. En Jésus-Christ, Dieu est devenu un homme qui a habité dans parmi nous, dans un corps fragile et mortel.

 

La vie ne se résume pas à 140 signes. Elle ne se décrit pas en phrases sans retour, d’une haut d’une tour ou du haut d’un ciel lointain. Dieu l’a bien montré. La vie se dit dans la vie, se vit sur la terre, elle rencontre d’autres vies, elle se joue dans des échanges, des combinaisons, des partenariats, des complémentarités. C’est cette vie que nous vivons et c’est là qu’est proclamé l’amour de Dieu et l’espoir des humains.

Parfois nous aimerions bien que Dieu nous lance des tweets depuis son ciel. Qu’il nous dise ce que nous devons faire, ce que nous devons penser, ce qui est juste et bon, ce qui est permis et ce qui est interdit. Que nous n’ayons plus à nous poser de questions. Nous n’aurions plus qu’à obéir et à faire. Comme des bons petits soldats ou des serviteurs tout dociles.

Enfin on saurait qui a raison, qui a tort, qui est du bon côté qui est condamné. On pourrait juger et discriminer, écarter et aussi féliciter. Un petit tweet pour dire : « Tu es baptisé, tu es sauvé », un autre dirait : « Malheureux aux mécréants, ils seront punis ». Puis, dans le prolongement, on pourrait dire ainsi : « Repoussez vous-même les mécréants, Dieu est de votre côté. » En quelques petits mots, le mal est fait.

Lorsque la Bible dit « Tu ne tueras pas », ou « Respecte ton père et ta mère », ou encore « Aime ton prochain comme toi-même », elle précède toujours le commandement par ces mots qui annoncent le salut et la délivrance : « Je suis le Seigneur ton Dieu qui t’ai tiré de l’esclavage… ». Dieu juge l’acte de tuer ou de voler, mais il ne juge pas la personne qui l’a commis. La loi condamne des actions, mais Dieu laisse toujours la porte ouverte à l’humain et au pardon.

La parole de Dieu n’est pas un tweet, car Dieu est un Dieu humain qui se met à notre place et qui voit que le monde est complexe, riche et complémentaire. C’est pourquoi il y a quatre Évangiles, de nombreuses épitres, une apocalypse, le livre des actes, un Ancien et un Nouveau Testament qui chacun, dans leur contexte, avec leurs mots, leurs nuances et leurs richesses, proclament l’amour de Dieu, sa volonté de salut, son adresse à chacun de nous.

Dieu s’adresse à nous dans notre langue, dans notre culture, là où nous sommes et où nous pouvons les recevoir. Dans notre cœur. Il nous parle de sorte que nous puissions le comprendre et le recevoir et cheminer avec lui. La parole est alors comme une lampe qui nous rassure et nous éclaire.

 

Marco Pedroli, pasteur

 

Définition : Twitter est un outil qui permet à un utilisateur d’envoyer gratuitement de brefs messages, appelés tweets, sur internet, par messagerie instantanée ou par SMS. Ces messages sont limités à 140 caractères.

 

 

 

D’autres prédications
et magnifiques textes
se trouvent sur le site
du Pasteur Pedroli

www.pedro.li