« Quand je vois tes cieux, œuvre de tes doigts,

la lune et les étoles que tu as fixées,

qu’est-ce donc l’homme pour que tu penses à lui,

l’être humain pour que tu t’en soucies ? »

Psaume 8, 4s

 

Mars

J’aime le mois de mars. Les jours s’allongent, le printemps arrive, il commence à faire plus chaud, la nature se met en mouvement, ça bourgeonne. C’est la fin de l’hiver ou presque, on se dirige vers la saison chaude. Le mois de mars, c’est aussi la période du Carême, où nous nous préparons à Pâques.

Mars, c’est le nom du dieu de guerre. Grand stratège, il protégeait la ville de Rome des assaillants et des dangers. Mais Mars est aussi le dieu de la fertilité et des cultures qu’il protège des ennemis et des prédateurs de toutes sortes. D’ailleurs les Romains avaient tellement de respect pour Mars qu’ils commençaient leur année par le mois de mars qui lui était dédié. Il en résultait que le mois de septembre était le 7ème mois, octobre le 8ème etc. C’est plus tard que janvier a eu l’honneur de commencer l’année.

Et puis il y a la planète Mars, la planète rouge sang que l’on peut voir à l’œil nu. Cette planète est si semblable à la terre, qu’on a longtemps cru qu’elle abritait aussi des êtres vivants, les martiens de bien des phantasmes. Et on s’est même imaginé qu’ils allaient envahir venir sur terre pour s’associer à nous ou pour l’envahir. Il n’en est rien bien sûr, sauf qu’on suppose que la vie a existé il y a 4 milliards d’années ; certains savants pensent que des cellules vivantes existent encore. Maintenant on s’imagine de pouvoir un jour y envoyer des êtres humains.

Mars, c’est un mois qui m’est proche, aussi à cause de mon prénom qui en est dérivé. Pourtant je ne crois pas être de nature guerrière. Mais le prénom est là et comme Mars est aussi le patron de la fertilité et des cultures, ça me plait. De plus l’idée de le partager avec le grand voyageur Marco Polo me réjouit.

De plus c’est aussi en mars que j’ai mon anniversaire. Juste avant l’arrivée du printemps, au moment où la nuit se fait rattraper par le jour. Pour moi c’est l’occasion de faire une sorte de bilan. Comment s’est passé l’année écoulée, quels sont mes projets pour l’année qui s’ouvre, quelle est mon énergie, où sont mes visions, mes espoirs et mes craintes.

Cette année je fais ce bilan avec beaucoup reconnaissance de vivre ici avec vous. Quelle expérience riche de rencontres, de découvertes, de partages, de célébrations et de joies. De découvrir une communauté composée de femmes et d’hommes provenant de pays si divers. De voir aussi comment nous pouvons vivre notre foi et notre vie d’église en nous enrichissant les uns les autres.

Nous nous dirigeons vers Pâques qui résume en quelques jours toute notre vie et toute notre foi. L’accueil et la joie des Rameaux, la communion, la souffrance, l’attente et surtout la résurrection du Christ qui fait toutes choses nouvelles. Dans tous les bilans, dans toutes les situations de notre vie, gardons ces éléments de vie comme des phares qui nous illuminent, nous guident et nous réchauffent.

Que le mois de mars soit pour chacun de nous celui du printemps qui vient avec ses germes de vie, celui de l’énergie, féconde plus que guerrière, celui de la planète de nos rêves et de nos espoirs, mais surtout, qu’il soit comme une pierre lumineuse qui nous mène à Jésus et à sa promesse.

Marco Pedroli, pasteur

 

 

 

D’autres prédications
et magnifiques textes
se trouvent sur le site
du Pasteur Pedroli

www.pedro.li